logo association contre le CFAL image_bandeau logo association contre le CFAL
Alors que nous sommes en pleine enquête publique du CFAL Nord (avril-juin 2011)

Pourquoi contester le CFAL Nord fuseau A, encore ?

Que l'intérêt général n'entende pas la réclamation d'un riverain,

celui d'une commune,
celui d'une communauté de commune,
celui du scot (schema de cohérence territoriale)
celui d'un députe c'est surement fréquent.

Mais que l'intérêt général NIE le refus de tout un département ; de tous ses députés, ses sénateurs et les populations qu'ils représentent : c'est violer la démocratie !

C'est d'autant plus choquant, que cette communauté, ne refuse pas, ne s'oppose pas, elle demande juste d'être écoutée et de faire autrement, pour s'abandonner à l'intérêt général.
Comble du paradoxe, cette communauté, par extraordinaire, propose de faire mieux, pour moins cher !

La question qui revient est : "Mais pourquoi ce dossier continue t'il dans cette voie si tout le département de l'AIN propose de faire différemment et moins cher dans son périmètre ? "

Hé bien, c'est parce que l'état ne s'interdit pas de NE PAS tenir sa parole et promeut du global, pour faire du local et propose de gros dossiers pour n'en faire que des petits bouts.
Parce qu'une fois l'enquête publique et sa DUP Déclaration d'Utilité Publique signé sur "un tout", un ministre viendra comme un "sauveur de notre épargne" et sortira de sa poche une queue de budget et n'en fera qu'un bout !

Et alors nous direz vous ?
Et alors !
Achèteriez vous vous une Ferrari, pour n'être livré que de sa carrosserie et d'un moteur de 2CV + la promesse de le changer par un V8 plus tard ?
Non, vous feriez autrement en redéfinissant votre cahier des charges pour un produit adapté à votre budget.

Concrètement la technique des petits bouts, c'est l'assurance du sabotage des TER sur la ligne Lyon-Amberieu, dès l'ouverture du CFAL nord et jusqu'à l'activation de la très hypothétique LGV Rhin-Rhône branche SUD.

Le CFAL nord fuseau A, c'est la promesse d'une Blonde Pulpeuse à la Franquenstein : de beaux morceaux, mais de vilaines coutures.

Ceux qui ont déjà regardé sous la robe le savent, et ils disent non.
Ceux qui regardent de loin voudraient encore se laisser tenter par la promesse.
Ceux qui l'ont conçu, voient la beauté de leur œuvre.

Le département de l'Ain propose un beau projet nature, moins cher et en un seul morceau. Doux et vert des pieds à la tête !

RFF vend le projet le plus couteux, car il ne connait pas de façon certaine l'avenir de cette infrastructure, et le vend à la découpe en vantant les beaux morceaux.
Mais acheter en trois fois le dossier le plus cher, ne le rends pas moins cher, souvent même, il permet seulement d'accéder à quelque chose dont nous n'avions pas vraiment besoin.

Il n'est pas tout de s'émerveiller du printemps de la démocratie dans les pays arabes, pour piétiner la notre, comme si nous étions encore sous la 4eme république et le ministère du plan !

Citoyens, Contribuables, riverains du projet, manifestez vous.
Allez interpeller les enquêteurs publics dans vos mairies.
Car il est encore temps, pour dire j'y étais, j'y ai cru et je l'ai fait.

2011   1ère victoire administrative

20 janvier dépose au TA tribunal Adminstratif, de notre attaque sur la forme et le fond contre  "L'avis de déclaration PIG de 2010".
21 Janvier 2011 signature par le Préfet de la mise en circulation d'une procédure pour un nouvel avis PIG 2011
24 janvier 2011 signature par le Préfet du RETRAIT du PIG 2010 pour "vice le forme" (celui que nous avions attaqué en recours gracieux depuis le 20 Septembre 2010.

2010 l'action citoyenne et politique dans l'Ain

Avril aura vu la signature d'un courrier commun par tous les députés et sénateurs(trice) de l'Ain.
Mai le début du contre-projet du CFAL NORD, par un répérage de terrain à 2, M. le sénateur Berthou et le président de A3CFAL.
Juin l'avis de déclaration PIG Projet d'Intérêt Général dans les communes impactées.
de Juillet à Septembre la publicité de ce contre-projet.
20 Septembre 2010 Début de la procédure de demande en annulation de l'avis de PIG par A3CFAL.
20 Novembre 2010 Fin du délai légal pour les Préfets pour répondre dans une procédure en "recours gracieux".

2009 unanimité citoyenne et politique dans l'Ain

Si en 2005, les élus concernés par les 4 tracés s’y opposaient de façon dispersée, le temps et l’analyse du dossier ont su faire converger tous les élus et grands services de l’état en charge du territoire du CFAL Nord. Pour mémoire, dans le périmètre des 4 fuseaux possibles sont impactés :
les 3 Sénateurs de l’Ain,
le Député Charles de la Verpillère,
Le Conseil Général de l’Ain,
Le SCOT Bucopa,
la DDE de l’Ain,
et 2 Communautés de Commune.

Depuis les dernières élections (2 ans), toutes ces personnes et services n’ont jamais été favorables au Fuseau A.
Paradoxe supplémentaire tous ces élus et services font une proposition vers le Fuseau C qui est de toute façon dans leur périmètre de responsabilité et électif.

Le 2 février, nos élus ont échangé avec M.Borloo puis avec les services de M.Bussereau.

Le 3 Mars le COPIL oublie de faire la synthèse de l'enquète administrative qu'il est sensé clore ! Toutefois il est arrété que le CFAL NORD n'irait plus jusqu'a Ambronay, mais seulement jusqu'a Leyment. Donc on OFFICIALISE le "Phasage" et donc le sabotage garanti des TER !

Le 20 Avril COPIL c'est finalement l'itinéraire "Plaine d'heyrieux Sibellin Nord" qui est retenu au SUD. Tous les élus de la Région, du GrandLyon et du Rhône n'ont pas manqué de propositions pour rendre plus acceptable ce tracé.

Quand les élus du NORD proposent dans leur périmètres d'ECONOMISER 300M€ en faisant le Fuseau C, cela ne semble pas entendable ! ON MARCHE sur la TETE ?

La décision du 3 mars d'arreter le CFAL NORD à leyment est discuttée pour annuler l'effet Anti-TER. Le Député propose de ne pas s'arreter à Leyment, mais de prolonger jusqu'a Pont-d'ain sans s'arreter à Ambronay.

2008 ! le CFAL Nord apparait pour ce qu'il est !

Une ESCROQUERIE à la démocratie

Le 12 février 2008, à Montluel, Dominique Bussereau a dit : Petit fils de cheminot, j'ai appris à lire dans La Vie du Rail et je connais la ligne d'Amberieux. Le phasage me semble inenvisageable.

Le 19 Mai 2008, au forum du CFAL à Villieu-Loyes-Mollon, tous ont affirmé : on n'a pas choisit un fuseau A phasé (notamment région, courly et CG) ce serait contraire à notre volonté de développer les TER.

Au COPIL le 9 Juin 2008, le préfet de région en présence des Députés, Sénateurs et Conseillers Régionaux, Conseillers Généraux, Maires et présidents de communauté de communes annonce qu'il fera remonter l'unanimité des participants contre le phasage.

Le 4 Septembre, M.Bussereau confirme le fuseau A, mais ne retire pas le phasage.

Pire, les plans RFF, de l'été 2008, font apparaitre pour la première fois l'échangeur ferroviaire entre la ligne SNCF et le CFAL phasé à Dagneux (a coté du site Séveso II ARKEMA Balan).

A ce niveau de fonction, ce n'est pas un oubli ! L'état maintient cette option, pour se donner la capacité à commencer un projet, pour lequel, il n'a pas le premier sous vaillant.

Quitte à violer l'esprit de la décision de ceux dont il réclame suivre les avis. Hypothèquant en même temps, la sécurité des riverains de la ligne historique.

Il est étonnant de constater la coincidence troublante, de la réduction des périmètres Séveso II de ARKEMA (en 2008), à des valeurs excluant à 2 m près la ligne historique.

Pour nous,il n'est pas question d'une pseudo négociation sur d'éventuels aménagements
(murs anti-bruit, ou autres)
Nous attendons un vrai débat ! Pour faire admettre enfin l'hérésie que représente ce tracé qui fut choisi grâce à des arguments fallacieux.

Nous restons donc moblisés pour :

Nous voulons un avenir meilleur, car mieux réfléchi !
Les trains de FRET y auront une place non-négligeable, car ils bénéficieront d'une infrastructure cohérente et compatible avec les contraintes des territoires.
De ce fait, le "Fuseau A" ne peut être le tracé du progrès dans le transport ferroviaire de marchandises.

l'Association des Citoyens de la Côtière"
Contre le CFAL
dit toujours :

NON AU FUSEAU A

logo association contre le CFAL
A3CFAL (Association des Citoyens de la Côtière Contre le CFAL)
Chemin de la Plaine - 01120 Dagneux
site : version 2.0 - mise à jour le : 05/05/2011 - contactmentions légales